Dans chaque établissement, la définition d’un plan de nettoyage concourt à la lutte contre les infections. Outre une règle classique, cette mesure de prévention est un enjeu majeur en ce temps de coronavirus ! Avec le Covid-19, comment ajuster la fréquence du plan de nettoyage et désinfection des locaux ? Aviloc répond à vos préoccupations en détail !

Doit-on augmenter la fréquence du plan de nettoyage et de désinfection des locaux ?

Guide illustratif du processus d’entretien, le plan de nettoyage fait partie du protocole d’hygiène à suivre par toute entreprise.

Il renseigne sur les matériels à utiliser. Mais aussi la méthode à adopter pour la désinfection, le lieu à nettoyer, l’exécutant et la fréquence. Cette dernière est capitale ! En effet, elle détermine le degré de vos mesures de prévention contre le virus. En augmentant la fréquence de votre plan de nettoyage et de désinfection votre entourage sera protégé contre tout risque de contamination.

Désinfecter ici c’est tuer les micro-organismes par un désinfectant pendant que nettoyer c’est éliminer les souillures micro et macroscopiques de vos supports.

Le nettoyage et la désinfection allant de pair dans la lutte contre les infections, vous devez strictement confier cette tâche aux professionnels d’entretien. Pour certaines activités, vous devez apprendre pendant ce covid-19, à ajuster la fréquence du plan de nettoyage et de désinfection des locaux.

Quelles sont les nouvelles règles à prendre en compte dans le plan de nettoyage ?

Pour réduire le risque de transmission dans vos locaux, de nouvelles notions d’hygiènes sont à maîtriser. Le coronavirus étant transmissible par les toux et les éternuements, il urge de remédier à une telle contamination. Ainsi vous devez prendre en compte dans votre plan de nettoyage un ajustement de la périodicité par rapport à l’utilisation quotidienne des locaux.

Sont concernés toutes les surfaces exposées au contact de la main à savoir vos espaces de convivialité, les boutons d’ascenseurs, les rampes d’escaliers et les poignées de porte. Hormis l’aération des espaces de travail durant 15min à intervalles de 3 heures, vous devez faire usage des produits désinfectants répondants à la norme virucide.

Selon le protocole d’hygiène, la désinfection n’est nécessaire qu’en cas de risque de contamination. Des micro-organismes invincibles pourraient en effet naître de l’utilisation abusive des désinfectants. De même il est recommandé comme produits d’entretien les savons, les dégraissants et détergents contenant un tensioactif.

Les outils et produits d’entretien professionnel

Vous devrez inclure dans votre plan de nettoyage l’interdiction du chiffon et du jet d’eau à haute pression. En lieu et place de ces deux outils, autorisez les lingettes pré-imbibées ou non et les raclettes pour éviter la répartition aérienne des micro-organismes. Votre fréquence de nettoyage doit être de plus 2 fois par jour pour les surfaces et objets fréquemment maniables.

Ajoutez à la liste des surfaces, les interrupteurs, les appareils tactiles, les comptoirs d’accueil et les sanitaires. Attention veuillez à ce que les lingettes et bandeaux soient à usage unique et jetés dans une sacoche plastique hermétique. Enfin les professionnels d’entretien intervenant sur les lieux doivent posséder des blouses à usage unique. Mais aussi des gants de protection pour ménage.

Vous avez maintenant les principales indications pour ajuster la fréquence de votre plan de nettoyage et de désinfection des locaux face au COVID-19. Mettez en application ces bonnes pratiques d’hygiène pour un ajustement optimisé de votre plan de nettoyage.