À la question Coronavirus, doit on prévoir un approvisionnement permanent des consommables ? Aviloc vous répond oui !

Afin de diminuer la prolifération du virus, l’utilisation de matériel de prévention à usage unique est recommandée. Le Covid-19 circule dans les liquides biologiques : la propagation s’effectue par les gouttelettes de salive, les mains, et les contacts avec les yeux, le nez et la bouche. Les transmissions des micro-organismes sont multipliées lors des rapprochements physiques brefs ou prolongés à moins d’un mètre. Comment protéger votre clientèle ?

Distributeurs et produits consommables

Ainsi, pour assurer les bonnes pratiques d’hygiène, le protocole sanitaire conseille de mettre à leur disposition du matériel de prévention accessible et visible.

Donc des Totems de gel ou de solutions hydroalcooliques doivent être à l’entrée de chaque établissement, à proximité des caisses, dans les toilettes : pour inciter les clients à se laver les mains. Mais aussi :

  • Des lingettes désinfectantes réservées à la caisse, fournitures de bureau, claviers, ordinateurs, etc.
  • Des savons en spray et essuie-tout dans les sanitaires. 
  • Sacs-poubelle et poubelles couvertes à pédales
  • Les gants, vecteurs de prolifération des germes pathogènes, donnent une fausse impression de protection : leur utilisation est à limiter.

Par conséquent, le réajustement de la gestion des stocks de consommables garantit la disponibilité ininterrompue des produits à usage unique.

Un approvisionnement constant des consommables pour éviter les risques

Le virus Covid-19 est contagieux avant même l’apparition des symptômes. Ce contexte requiert le renforcement du plan de maîtrise sanitaire au sein des entreprises. Par conséquent l’utilisation par la clientèle des produits à usage unique participe à la lutte contre la prolifération du virus. Dans ce contexte, doit-on prévoir un approvisionnement permanent des consommables ? Le nouveau protocole recommande la disponibilité continue du matériel à usage unique.

En effet, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), l’utilisation de gel hydroalcoolique contenant au moins 60 % d’alcool s’avère efficace pour réduire et limiter la propagation du virus. L’utilisation des lingettes virucides est limitée aux toilettes et aux petites fournitures (caisse, stylos, carnets, etc.).

La pandémie implique l’aménagement spécifique des conditions de travail et impacte l’évaluation des risques au sein de votre établissement. Donc pour mettre à jour le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP), la réorganisation logistique des protocoles internes tient compte des répercussions de la situation sanitaire.

Aménagements spécifiques face au COVID-19

La pandémie implique l’aménagement des points suivants pour votre établissement :

  • Le plan de communication fournisseur pour la gestion des approvisionnements : réajuster le calendrier des règlements, anticiper le stockage des produits à usage unique.
  • L’inventaire des produits à usage unique disponibles : poubelles à commande manuelle, gel hydroalcoolique, points d’eau, savon, masques, lingettes, essuie-tout.
  • Réapprovisionner régulièrement les distributeurs de savon et de papier.
  • Le plan de communication du personnel : informations sur les nouvelles organisations de travail, rappel des gestes barrières.

Mais aussi l’affichage des mesures de précautions standards contre la Covid-19 : utilisation des affiches de l’État, nouveaux protocoles de nettoyage, recommandation UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie).

Ainsi, face au Coronavirus, on se doit de prévoir un approvisionnement permanent des consommables. Pour ainsi éviter les risques de prolifération du virus et de sécuriser votre clientèle et votre personnel. Et notamment respecter les recommandations en matière de prévention.